Rencontre avec Taylor du groupe Bleeker

taylor-perkins-bleeker-julien-lachaussee

Taylor Perkins / Bleeker © Julien Lachaussée

Un peu de fraicheur dans notre horizon rock cette semaine avec notre nouveau groupe chouchou : Bleeker. Ce trio familial originaire du Canada ne cesse d’évoluer depuis 2003 jusqu’à avoir trouvé visiblement la formule idéale qui lui ouvre les portes de l’international.

Riffs accrocheurs, critiques élogieuses de la part de nos confrères les comparants à des groupes tels White Stripes, The Struts, Black Keys,  du matraquage radio sur Oui.fm, une première partie de Royal Republic en novembre 2016, il n’en fallait pas plus pour me convaincre de rencontrer Taylor Perkins, leader juvénile dont la simplicité et la bonne humeur semblent être les qualités essentielles.

Un peu d’histoire, car les membres de ce groupe n’en sont pas à leur coup d’essai. Rebaptisé sur les cendres de Bleeker Ridge avec un nouveau line up, le trio nous impose un album « Erase you » chez Eleven Seven music, dont il assume le coté grunge, rock, blues, alternatif, oui oui, tout cela l’air de rien.

Découvrons les 10 commandements de Taylor lors d’une interview plutôt barrée ou sérieuse, je me souviens plus très bien !

1. Tu ne parieras pas bourré.

Largement inspiré par le magazine Barberline que je lui offre, nous démarrons sur les chapeaux de roues à discuter tatouages… et Taylor de me montrer le gras de sa fesse en témoignage de sa première et unique œuvre (le nom de son pote), fait un soir de beuverie. Il avait perdu un pari. Son pote ayant reçu le même cadeau au même endroit.

2. De patience t’armeras pendant un après-midi dans un showroom de guitares.

J’ai la question facile pour ce qui est du kiff pour un guitariste d’être au showroom Gibson. Ah oui, me dit-il, « c’est un peu Disneyland ici au showroom Gibson pour les guitaristes… je suis un chanteur. Je ne te parle pas de notre batteur qui a l’habitude de jouer 6h par jour dans quel état d’énervement il se trouve, il devient dingue (rires.n) ».

3. Toujours surpris tu seras lorsque tu ne sais pas où tu vas.

Invités à l’émission Taratata, les Bleeker se retrouvent avec un public, des caméras, James Blunt et un show à assurer qu’ils n’avaient pas préparé… « Je crois que c’était ok »  me répond-il !

4. Écoute les trucs de ta mère et prends-en de la graine.

Son groupes de prédilection étant The Beattles, et ses interprète favoris Chris Cornell de Soundgarden et Billy Joel, Taylor n’a aucun problème à être plutôt classique. Merci maman de l’avoir bassiné avec ces artistes toute son enfance.

5. Quand ta famille est musicienne, profite de l’héritage.

Taylor a des grands parents musiciens dont un grand père qui continue de se produire en concert : « Une de mes chansons préférées pour plein de raisons familiales, enfantines et affectives est « moonshadow » de Cat Stevens ».

6. Rend hommage aux disparus tel Chuck Berry qui restera dans la mémoire collective comme dans « Retour vers le Futur ».

Oui, vous vous souvenez de cette scène mythique avec cette réplique culte où « les jeunes n’étaient pas encore prêts mais leurs enfants allaient adorer »

7. Si tu es nominé pour un Juno Award (ndlr : récompense canadienne ultra prisée) pas la peine de t’habiller pour passer à la TV.

Taylor me raconte qu’effectivement, ils vont leur prêter des vêtements et qu’il est ultra excité de participer quel que soit le résultat de la soirée. « C’est une superbe opportunité pour nous faire connaître, même mes amis ne savent pas tous que je fais partie d’un groupe ».

8. Si tu ne gagnes pas aujourd’hui,recommence demain.

Taylor est du genre déterminé mais pas rageux : « la vie est belle et si tu gagnes pourquoi vas-tu te battres demain ? ». Leur label a souhaité miser sur eux à long terme et leur fait confiance. Il préfère toutefois tourner en festival, c’est plus fun avec tous les groupes. Un de ses kiff serait de jouer dans une église en Irlande.

9. Jamais, au grand jamais, tu ne te prendras au sérieux.

« Tu me demandes un trait de ma personnalité, surement celui-là, ne pas se prendre au sérieux », c’est la clé pour être heureux. Si tu essaies de faire plaisir ou d’être un mec cool, ça va forcément rater. On a trouvé notre son mais on adore également en explorer d’autres, on veut se développer et rester créatif ».

10. T’embêtes pas avec les petits tracas, tu en auras des plus gros.

On est tous un peu comme ça dans le groupe : similaires, c’est pour cela que ça marche bien entre nous. Pour me ressourcer, j’aime être chez moi, dans ma chambre sur mon gros coussin à regarder Netflix pendant des jours. On tourne beaucoup alors ces moments là. Se poser, c’est le paradis.

Soit le 1er à tout raser