Rencontre avec Loki, président du motorcycle club Sentinels

loki-president-motorcycle-club-sentinels-barberline-magazine-numero-3-01

Loki © Julien Lachaussée

Il n’y a qu’un biker pour comprendre un autre biker. Certaines choses ne se disent pas mais d’autres peuvent être narrées. Loki est le président national du Motorcycle Club « Sentinels » et il nous a gentiment ouvert les portes de son savoir et ses souvenirs. Nous ne sommes pas dans une série à succès, nous sommes dans la réalité et on ne rigole pas. Ça se lit sur leurs jackets, des frères à la vie à la mort et c’est à l’armée que tout a commencé…

Quel âge a ta barbe ?
Loki :
Quel âge a ma barbe… (Rires.) Officiellement, elle a 3 ans.

Ta barbe symbolise-t-elle quelque chose pour toi ?
L. : En tant qu’ancien militaire, j’ai dû me raser à blanc pendant 23 ans. Dans mon unité, nous n’avions vraiment pas le droit de porter la barbe sauf lors d’opérations où la barbe naissante pouvait être autorisée. Aujourd’hui on voit beaucoup plus d’unités se laisser pousser la barbe et les cheveux pour passer inaperçues. Donc je répondrais que ma barbe symbolise tout simplement une nouvelle partie de ma vie.

« En tant qu’ancien militaire, j’ai dû me raser à blanc pendant 23 ans. »

À quel âge es-tu rentré dans l’armée et qu’est-ce que ça t’a apporté ?

L. : Je me suis rendu compte très vite que l’école n’était pas faite pour moi. À l’âge de 17 ans et demi, j’ai décidé de m’engager car j’ai toujours eu une passion pour l’institution militaire. D’un point de vue personnel, l’armée m’a apporté une connaissance de soi profonde, le travail en équipe, la gestion de situations que les gens « ordinaires » ne peuvent pas connaître. Ce qui m’a permis de me surpasser et de réussir ma carrière. Cela m’a apporté une connaissance du monde que je n’aurais certainement pas découvert avec un autre métier, d’autres cultures, voire d’autres façons de vivre et c’est très enrichissant.

…Et la discipline ?
L. : On va dire que je n’en avais pas besoin, mon éducation m’a rendu déjà stricte avec moi-même. Par contre, d’autres gars avaient vraiment besoin d’être structurés. (Rires.)

Mis à part l’armée, tu portes également une passion pour la Harley.
L. : Cela fait presque 20 ans que je porte un intérêt à l’état d’esprit et à l’ancienne image d’Harley. Lorsque nous vivions ces concentrations où nous étions plus libres, avec comme porte-parole : la déconnade, la bonne musique et boire des coups avec des vrais potes ! (Rires.)

Roulerais-tu avec d’autres motos qu’une Harley ?
L. : J’ai roulé avec d’autres motos, surtout de la japonaise. De la Triumph aussi, mais ce que j’aime c’est le côté mythique de la Harley, la fiabilité de la moto et son bruit.

As-tu tes préférences ?
L. :
Je suis plus axé dans l’univers des anciennes motos. Par exemple, ma Triumph Bonneville est de 56 et ma Harley, un FXRS.

loki-president-motorcycle-club-sentinels-barberline-magazine-numero-3-02

MC Sentinels © Julien Lachaussée

Peux-tu nous parler des « Sentinels » le MC ?
L. : Le Sentinels MC est une grande famille qui se retrouve autour d’une passion commune : la moto. C’est le seul MC en France composé d’anciens militaires ou en activité. Nous retrouvons dans le club des frères qui ont quitté l’armée depuis un certain temps mais qui y sont restés en moyenne 20 ans. C’est dur de se retrouver dans le monde dit « civil », alors le fait de nous rassembler, nous permet de se rappeler des souvenirs passés, bons ou mauvais et cela nous fait se sentir comme une famille à part.

Quel est ton rôle dans ce MC ?
L. : Au niveau de la fonction, je suis le Président National qui regroupe 3 chapitres en France : Nord, West et No Crew. J’ai été élu par l’ensemble de mes frères pour être le président du Sentinels MC, sans en être le dirigeant suprême, car toutes les décisions sont prisent après l’avis de tout le monde.

Tu as une passion d’un ancien temps je crois ? Tu veux parler de la reconstitution médiévale ?
L. : Ah… Alors c’est venu avec le Président National du Médiéval MC « PIT ». Cela fait 3 ans que je participe à de la reconstitution médiévale, époque XIIIe siècle. Nous sommes une troupe de moines soldats du Teutonic Order et nous passons des weekends à faire connaitre aux gens la vie sur les campements militaire de l’époque et les combats médiévaux. Que tu as déjà vu je crois d’ailleurs (Rires.)

Ah oui j’oubliais : Qu’est-ce qui te ferais raser la barbe ?
L. : La seule personne qui pourrait me faire raser… c’est ma femme !

Soit le 1er à tout raser