Gregory Porter : Le groove et l’élégance d’un barbus

gregory-porter-1

Barberline a pour habitude de traiter tous types de thèmes y compris en termes de musique. Aujourd’hui donc, nous avons décidé de vous parler de jazz, en la personne de Gregory Porter.
Gregory Porter est un artiste auteur / compositeur / acteur afro-américain venant de Californie, de quarante quatre ans qui évolue entre jazz et soul. Capable de nous faire écouter sa remarquable et paisible voix en pleine nuit dans une voiture traversant Paris ou aidant ses messieurs à conclure lors d’un diner avec une dame, il peut aussi bien être écouté au milieu d’une magnifique journée ensoleillée entre amis par exemple.
Toujours teintée d’une grande élégance, sa musique s’évertuera à parler d’amour comme sur les morceaux « Illusion », « Hey Laura » ou encore « Consequence Of Love », de code de bonnes conduites sur « Be Good » ou encore de simple joie de vivre avec le titre, « Don’t Lose Your Steam ».

La musique de Mister Porter qui se veut très moderne, est aussi en quelque sorte une ode aux 60’s, soixante ans après. Et comme l’artiste ne fait pas les choses à moitié, Gregory Porter c’est aussi un style.
Quotidiennement classy, l’homme aime associer blazers de toutes sortes, cravates, noeuds papillon et laisser son alliance apparente, tout l’attirail du parfait gentleman en d’autres termes. Avec quelques détails bien distinctifs : jamais sans sa casquette boutonnée sous le menton, ni sa barbe.
Parce que oui, nous l’oublions peut-être à notre époque, mais la barbe n’a pas été démocratisée par un troupeau de hipster suivant la mode. Elle est là depuis des siècles et est pour beaucoup d’hommes à travers les âges, un signe clairement définit de maturité. Alors dans toute la panoplie stylistique que Gregory Porter a décidé de mettre en avant, il y a le choix de la porter. Et force est de constater que ça lui va terriblement bien.
L’artiste est donc un crooner parfait, l’homme lui, un réel gentleman dont on ne peut que saluer le travail autant musicale que stylistique. Une personne à découvrir donc et que vous pourrez retrouver le 17 octobre prochain au Grand Rex de Paris !

Soit le 1er à tout raser