Aaliyah : More Than A Woman, A Legend

aaliyah

Aujourd’hui nous célébrons un bien triste anniversaire, celui de la disparition de la princesse de la musique urbaine Aaliyah. Il y a 15 ans déjà qui se sont écoulés depuis ce fameux dernier clip « Rock The Boat » tourné aux Bahamas. 15 ans déjà, ce 25 août 2001, que son équipe a fait l’erreur de trop charger en bagages l’avion qui devait les ramener aux États-Unis. 15 ans déjà que ce dernier s’est envolé pour s’écraser peu après le décollage dans la végétations bahaméenne, anéantissant au passage toute forme de vie. 15 ans donc que la talentueuse Aaliyah – alors en pleine ascension – s’en est allée vers l’autre monde à seulement 22 ans. Laissant un public orphelin et le monde de la musique urbaine sous le choc. Ce dernier qui lui rendra hommage quelques temps après sur le clip « Miss You », ne cessera, même encore aujourd’hui avec Drake, T.I ou encore Chris Brown, de lui rendre hommages sur leurs morceaux.

La belle new-yorkaise était une personne et artiste appréciée de tous et très spéciale, mais que nous laisse-t-elle vraiment ? Et bien Aaliyah au-delà de ses trois albums sortit de son vivant entre 1994 et 2001 ou de ses apparitions au cinema dans Romeo Must Die en compagnie de Jet Li dont elle fera la bande original, « Try Again », ou « Queen Of The Damned », nous laisse l’impression d’une jeune femme élégante et humble, souriante et croquant la vie à pleine dents sans forcement être borderline.

Une personne qui vivait avec modestie son succès sans avoir la prétention de faire mieux que les autres. Une personne simple et respectable, tout simplement. Cette personne qui faisait malgré son jeune âge, déjà l’unanimité parmi les grands. Autant humainement, qu’artistiquement… Et dans un milieu rempli d’égo, Aaliyah dénotait déjà à l’époque par son comportement, et c’est aussi pour cela que les gens l’aimait autant. Elle était ce genre de personne qui lorsqu’elles s’en vont, laissent un vide certain.
Un peu à l’instar d’un Jimi Hendrix ou Kurt Cobain avant elle, comme d’une Amy Winehouse quelques années après, son départ laisse cette impression d’inachevé et de manque. Les projets de l’artiste deviennent alors classiques, la personne elle, légende.

Alors que serait-elle devenue aujourd’hui ? Question à laquelle on ne pourra jamais répondre. Le sort ayant fracturé sa course d’élan vers les sommets et nous empêchant de pouvoir vous en dire plus à ce sujet. Pour autant, la magie de la musique qui permet d’écouter éternellement un artiste opère toujours la concernant. Et pour notre plus grand plaisir – Et le votre on l’imagine – Barberline reprend la pression en écoutant une nouvelle fois la belle sur « I Refuse », « We Need A Resolution » ou encore « More Than A Woman » par exemple.



Nous terminerons cet hommage alors sur une citation qui prend tout son sens concernant le départ d’Aaliyah. Une citation d’un grand artiste lui aussi partit trop tôt, Bob Marley, qui disait ceci :

« Ne vie pas pour que ta présence se remarque, mais pour que ton absence se ressente. »

Madame Aaliyah Dana Haughton, que votre âme repose en paix.

Soit le 1er à tout raser